Communiqué : Lo Congrès, une pseudo-Académie de l’occitan.

Voici notre réponse aux censeurs du "Congrès permanent de la lenga occitana", une association toute récente et autoproclamée "Organisme de régulation de l'occitan".

Ses "experts" affirment que les termes suivants de notre dictionnaire sont incorrects: automatejar, circulason, enins, dintralenc, degun, poblejar, reng-de-pè, solvement. Ils ignorent l'une des caractéristiques essentielles de la langue d'oc à savoir sa capacité et sa propension naturelle à produire du vocabulaire.

Concrètement:
  • automatejar et poblejar utilisent le suffixe -ejar que l'on retrouve dans gorgolhejar (Mistral) et gorpejar (Alibert).
  • circulason utilise le suffixe -ason que l'on retrouve dans coason (Alibert) et escomenjason (Levy).
  • enins se trouve dans Alibert, Mistral, Levy.
  • dintralenc utilise les suffixes -al et -enc que l'on retrouve dans bestialenc (Mistral, Alibert) et mejanenc (Levy).
  • degun est d'un usage attesté (voir etymologie-occitane.fr) n'en déplaise aux linguistes de forum Internet.
  • reng-de-pè est d'un usage attesté dans les écoles Calandreta.
  • solvement se trouve dans Levy et utilise le suffixe -ment à partir de sòlver.
En place de ces mots ils prétendent imposer le français maquillé des "occitanistes":
  • automatizar qui est un emprunt au français.
  • circulacion qui est un emprunt au français.
  • interior qui est un emprunt au français.
  • persona qui est un emprunt au français.
  • publicar qui est un emprunt au français.
  • rendètz-vos qui est un emprunt caricatural au français.
  • solucion qui est un emprunt au français.
Le lexique occitaniste est soit construit sur le modèle du français (grec + latin + recettes lexicographiques), soit directement emprunté au français. Cette supercherie permet à des militants en mal d'une cause de faire de l'occitan sans avoir à l'étudier sérieusement et ainsi prétendre que la langue aurait encore un "usage social".

Face à cette médiocrité à présent érigée en académisme nous proposons d'ignorer les fossoyeurs de la langue d'oc et de (re)découvrir cette langue si attachante, pour l'apprendre au quotidien consulter: Lo blòg de panoccitan.org.

L'équipe de panoccitan.org.